Category Archives: French

UNIQ Applications still open

Every year UNIQ helps change the lives of young people, helping them to get into Oxford and other highly-selective universities. Apply now to take part!

What is UNIQ?

UNIQ is the University of Oxford’s access programme for UK state school students. It prioritises places for students with good grades from backgrounds that are under-represented at Oxford and other universities. Every year more students from diverse backgrounds get offered places at Oxford with help from UNIQ.

In terms of Modern Languages, we will be offering courses for French, Spanish and German again this year, all of which include the opportunity to taste two beginners’ languages.

UNIQ offers:

  • online support through the application process
  • a residential at an Oxford college for most participants
  • a trip to an Oxford open day for another 250 participants

UNIQ is completely free: accommodation, meals, academic courses, social activities, and travel are all included.

Every year students use their experiences on UNIQ to help inform their university choices and to make successful applications. UNIQ students who apply to Oxford have a higher rate of success than other applicants.

How to apply

UNIQ prioritises state school students with good grades from backgrounds that are under-represented at Oxford and other highly selective universities. UNIQ welcomes applications from:

  • Year 12 students from England and Wales in the first year of A level studies or equivalent
  • Year 13 students from Northern Ireland in the first year of A level studies or equivalent
  • S5 students from Scotland studying Highers or equivalent

We use criteria such as experience of being in care, eligibility for Free School Meals, and information associated with the area that you live in to prioritise who comes on UNIQ.

Find out more and apply here! Applications close at noon on 23rd January 2024.

My first term studying French at Oxford!

In our final blog post before Christmas, first year French & Philosophy student at St John’s College, Laurence, tells us all about his first term at Oxford – settling in, making friends, and exploring new literature… over to you, Laurence!

Laurence at Matriculation

I have finished my first term studying Philosophy and French at St John’s College, and what a rollercoaster it has been! Freshers’ week, matriculation [1], my first tutorial [2]… and all while making new friends and starting to feel at home in Oxford. I initially wanted to study Law but decided that I first wanted to explore French literature and culture, as it had been my favourite subject during A levels. It is not a decision that I have come to regret! I would recommend French at Oxford to anyone with a passion for languages and literature.

The French course at Oxford is varied and engaging, with something for everyone. The first year syllabus is perfect for helping students get a sense of what they might like to pursue in future years – in the space of eight weeks I studied French essays, tragedies, and poetry. These included Michel de Montaigne’s Des Cannibales (c. 1580) which sheds light on French attitudes to South American tribes, raising fascinating questions of religious politics, Gallic identity, and colonialism’s fallacious distinction between savage and civilised cultures. Montaigne also pioneered the form of the ‘essay’ itself and his later revisions and editions to the initial text demonstrate his attempts to grapple with complex subject matters. We touched on all these points and more in our classes and tutorials, which are supplemented by lectures in the beautiful Taylor Institution Library.

Another benefit of the course is the variety of subjects that can be combined with French: whilst I study philosophy, I have friends studying French and English, Arabic, German, and linguistics, to name a few. I think Philosophy and French is a great combination… in later years I will have the opportunity to read the philosophical works of Descartes, Sartre, Pascal, and Merleau-Ponty in their original French, as well as studying the philosophy of language.

Inside the Radcliffe Camera

On an average day in my week, I might wake up early and go to the Radcliffe Camera for at least an hour of work as it is my favourite study spot. After a couple of lectures or a tutorial and then some lunch, I might have a grammar or conversation class. I particularly enjoy these because I love speaking in French, and there is no better place to practise than with the patient, friendly native speakers that are employed at St John’s to help us improve. We have discussed topics as varied as the Bouquinistes (book sellers on the banks of the Seine in Paris) and the life of Louis XIV, the ‘Sun King’, through presentations, debates, and games.  After dinner, my class might work on a translation together or do some reading in the college library. The collaborative element of language learning is really encouraged in the Oxford environment – tutors want us to test each other on vocab and speak French among ourselves wherever possible. You might even find a native French speaker in your college – I often test my speaking skills with my Canadian friend!

Finally, life at Oxford is not all about work. I enjoyed a languages ‘initiation’ party in college where second year language students encouraged us to dress up as figures from our personal statements. I came as Socrates, and one friend of mine donned his long, black wig as Madame Bovary! In short, life as a language student at Oxford has so much to offer…

Thank you Laurence for that excellent insight!

After a short break over Christmas, we’ll be back with more blog posts in the new year. For now, we wish you a restful and joyous festive period with loved ones. Bonne fêtes à toutes et tous!


[1] An Oxford ceremony that marks a student’s induction as a member of the university.

[2] A teaching format of a tutor and 1-3 students.

FRENCH AND SPANISH FLASH FICTION COMPETITIONS NOW OPEN!

We’re delighted to announce the return of our ever-popular French and Spanish Flash Fiction competitions for UK secondary school pupils. If you are learning French and/or Spanish in Years 7-13, you are invited to send us a *very* short story to be in with a chance of winning up to £100! Read on to find out more…

Credit: Aaron Burden via Unsplash

What is Flash Fiction?

We’re looking for a complete story, written in French or Spanish, using no more than 100 words.

Did you know that the shortest story in Spanish is only seven words long?

Cuando despertó, el dinosaurio todavía estaba allí.
(When he woke up, the dinosaur was still there.)

– Augusto Monterroso Bonilla (1921-2003)

What are the judges looking for?

Our judging panel of academics will be looking for imagination and narrative flair, as well as linguistic ability and accuracy. Your use of French or Spanish will be considered in the context of your age and year group: in other words, we will not expect younger pupils to compete against older pupils linguistically. For inspiration, you can read last year’s winning entries for French here, and for Spanish here.

What do I win?

The judges will award a top prize of £100, as well as prizes of £25 to a maximum of two runners up, in each age category. Certificates will also be awarded to pupils who have been highly commended by our judges. Results as well as the winning, runner up, and highly commended stories will be published on this blog, if entrants give us permission to do so.

How do I enter?

You can submit your story via our online forms at the links below.

FrenchSpanish
Years 7-9 Years 7-9
Years 10-11 Years 10-11
Years 12-13 Years 12-13
Click on the links to be taken to the correct submission form for your age/year group.

You may only submit one story per language but you are welcome to submit one story in French AND one story in Spanish if you learn or study both languages. Your submission should be uploaded as a Word document or PDF.

The deadline for submissions is 12 noon on Wednesday 27th March 2024.

Due to GDPR, teachers cannot enter on their students’ behalf: students must submit their entries themselves.

Please note that the competition has changed slightly this year. We are now only accepting entries from UK secondary school pupils.

If you have any questions, please check our FAQs here. If these still don’t answer your question(s), please email us at schools.liaison@mod-langs.ox.ac.uk.

Bonne chance à tous! ¡Buena suerte a todos!

Anthea Bell Prize for Young Translators

The Anthea Bell Prize for Young Translators is a creative translation competition for students aged 11-18 studying French, German, Italian, Mandarin and Spanish. The competition also runs from French into Welsh. The Prize is free to enter and open to all schools across the UK. 

The 2023-24 prize launches today (20 September), when creative translation teaching packs will be shared with teachers in time for European Day of Languages on 26 September and International Translation Day on 30 September. These teaching packs are designed to help teachers bring creative translation into the MFL classroom as well as to help students prepare for the competition task.

Don’t worry if you have not yet registered! There is still plenty of time for teachers to do so as the competition itself will run over several weeks from 5 February to 28 March 2024. Area and national winners will be announced in May or June 2023. They will receive certificates and national winners will receive book prizes.

Over 15,000 students participated in the competition in 2023: see the list of winners and commendations in 2023.  For those registered, teaching packs for poetry translation will be circulated today, fiction will follow after October half term, and non-fiction will be released in early January.  Register to receive these resources and for updates about the competition task, click here

There are a number of related activities run by the Queen’s Translation Exchange that teachers and pupils can participate in, details of which can be found here.

If you have any queries regarding the competition, please contact the Translation Exchange team at translation.exchange@queens.ox.ac.uk.

FRENCH FLASH FICTION 2023: THE HIGHLY COMMENDED ENTRIES (Y12-13)

Following the publication of the winning and runner up entries, we are excited to present the highly commended entries for the Year 12-13 category of this year’s French Flash Fiction competition!

A huge well done to all our highly commended entrants! Without further ado, allez, on y va!

****

L’horizon

J’entendais l’horizon dans la voix de ma mère, saisissant le bleu d’un lac sous le ciel blanc : elle était l’immensité entre tout cela. La maison effaçait l’éternité brouillée entre la noyade et l’envol.

Une fois, j’ai vu des rivières coulant sur ses joues. Elle avait pour yeux des fontaines tremblantes qui m’ont fait peur. Plus tard, j’ai appris à craindre les ténèbres et l’inconnu.

C’est d’elle que j’avais appris le mot « fort », et tous les mots pour la peine. Ce jour-là, il n’y en avait aucun.

Aujourd’hui, l’horizon est disparu. C’est trop tard pour des paroles.

– Sophie Shen, Year 12

IEl

« Iel » ai-je dit.

Ce n’est pas offensif, mais il me regarde comme saleté sombre , comme des épées dégoûtants  , qui pénètrent son corps propre .

« Vous-Voulez dire…il »

« Non. »

Le silence. J’ai détesté le silence. C’est plus facile d’être silencieux et j’ai souffert des conséquences.

J’ai été ancré par mon propre désir d’être accepté par les gens qui m’accueillent comme un chien. Je voulais encore l’amour; un amour doux qui me mettrait au lit et me tiendrait délicatement.

Il me regarde encore une fois. Ses yeux sont morts; son visage gras et opaque. Qu’est-ce qu’on doit  faire  pour apparaître vivant dans ses yeux?

– Niall Slack, Year 12

Il est allé loin, trop loin…

Il a demandait au seigneur, “Seigneur, donnez-moi la force pour que je puisse aller loin, loin d’ici.” Il a priait, rêvant d’ une vie où il ne serait embrassé que par sa tranquillité d’esprit. Il aspirait à la sérénité, il aspirait à l’agrément. Le rouge était la couleur qu’il voyait tous les jours, et le noir était la couleur qu’il voyait quand tous les sons autour s’éloignaient. Il voulait voir des arcs-en-ciel, mais à la fin, il n’a vu que de la lumière blanche, et il réalisa qu’il était allé loin, mais trop loin…

– Ishana Sonnar, Year 13

Jamais je n’ai ressenti une joie authentique. Mais, dans un monde où on met les émotions en bouteille et les vend, un jour j’ai découvert un marché clandestin vendant des émotions les plus rares. J’ai trouvé, acheté une fiole de pur bonheur. En sortant, j’ai entendu une conversation choquante: les émotions étaient récoltées de donneurs non-consentants, dont certains ne survivaient au processus. Je dois faire quoi- révéler la vérité, risquant tout, ou me taire, vivant avec la culpabilité? J’ai pris ma décision. Brisant la fiole, je suis partie. Et, ce-moment-là, j’ai ressenti un sentiment libérateur que je n’avais jamais connu.

– Maliha Uddin, Year 13

Avec mes doigts tremblants, je pose le garni finale, une tige de persil, délicatement sur le filet.
«La recette vient de ma grand-mère, j’espère qu’elle te ferait plaisir,” je dis, avec un gros sourire sur mon visage. Ma voix manque d’air car je suis exaspérée par le travail dur de cuisiner. Le plat est symétrique, avec deux demi-cercles de purée de pommes de terre entourant la viande et la sauce au vin de cerise qui s’accumule avec de la myoglobine.
En face de moi, le cadavre en décomposition de mon copain suinte du sang—un biceps decoupee du bras gauche.

– Alexandra Kozlova, Year 12

Tendre la main

‘Prête?’

Je ferme les yeux et j’acquiesce. La partition bruisse dans sa poigne tremblante. Soudain, les touches du piano s’animent. Les années fondent de ses mains fragiles, maintenant se tendant, pleines d’assurance. Je les saisis. Mon saxophone inonde l’air avec nostalgie. Nous échangeons des notes, tissant nos pensées en débat enjoué. Comme le tonnerre et la pluie, nos mélodies fusionnent et avec un apogée, l’orage éclate.

L’enregistrement se termine. Le silence tombe. J’ouvre les yeux pour voir le couvercle du piano toujours fermé. Je tends la main, tremblant comme lui autrefois. J’appuie sur play à nouveau.

‘Prête?’ Non, pas encore.

– Odette Mead, Year 12

Le Flâneur

C’est moi, le flâneur. C’est moi, que tu vois chaque jour, autour de la ville.

Qui traverse le pont, qui fais le tour du marché, qui rentre dans l’église juste pour en ressortir. Qui dis bonjour au boulanger, à ceux et celle qui passe.

Mais que vois-je ? Je témoins l’antan : les traces de nos empires, nos républiques, nos luttes et nos avances… l’âme incassable de notre ville.

Un jour, je ferais partis de cette histoire. Rien qu’une mémoire, rien qu’un esprit. Mais, un morceau de cette âme, que je ressens avec une telle amour.

– Hugo Sherzer-Facchini, Year 12

Prouvez votre humanité. 

Prouvez votre humanité. 

Je regarde fixement l’écran de l’ordinateur. Le site me demande de prouver mon humanité, mais comment? Et d’ailleurs, c’est quoi, l’humanité – les guerres ou les principes humanistes? Les deux? Ou bien l’indifférence envers eux?

Frustrée, je passe à un autre onglet qui s’avère être celle du ChatGPT. Je lui ai demandé de terminer mon essai sur la poésie d’Emily Dickinson comme un défi pour son temps. Et c’est exactement ce qu’il a fait, cet outil écrivant plus éloquemment que moi et pourtant pas arrogant; impartial mais pas insensible.

Prouvez votre humanité; non, c’est trop ironique. 

– Daria Knurenko, Year 12

****

Félicitations tout le monde!

FRENCH FLASH FICTION 2023: THE HIGHLY COMMENDED ENTRIES (Y10-11)

Following the publication of the winning and runner up entries, we are excited to present the highly commended entries for the Year 10-11 category of this year’s French Flash Fiction competition!

A huge well done to all our highly commended entrants! Without further ado, allez, on y va!

****

«Venez ! Venez ! Tous sont les bienvenus !» crie un vendeur.
– «Maman, allons-y !» dit ma chérie.
– «D’accord.» Une foule se retrouve autour de l’hologramme. “Bien, nous savons tous que la vie naturelle est morte–
– «Honte aux Naturels ! Honte à eux !» répond quelqu’un.
– «Ils empêchent la société d’avancer !» hurle une femme.
– «Ils nous abîment !»
– «Merci ! Nous n’allons pas commencer une émeute, mes amis.» L’hologramme est assourdissant. «Je vous propose un appareil qui se débarrassera des Naturels pour de bon ! Un instrument de sagesse, car la gloire se trouve dans la perfection génétique !»
Je couvre les oreilles de ma chérie et nous partons.

– Jiali Hicks, Year 11

Cela aurait dû être moi. Elle était une fleur délicate. Je ne suis qu’une mauvaise herbe. Elle était une douce brise par une chaude journée d’été. Je suis la tempête imminente. Elle a toujours été la lumière des yeux de tout le monde. Je me fonds dans les murs. Je n’existe tout simplement pas. Elle a volé tout le monde et tout ce que j’aimais. Cela aurait dû être moi.

Maintenant, je serre sa main, toujours dans le déni. Elle a froide et sans vie, manquant de chaleur. Tout le monde l’aimait – pas moi. Cela aurait dû être moi.

– Anna Li, Year 10

Poker. Un jeu de stratégie et de bluff. Parfait pour un détective et un gentleman cambrioleur. Tous les deux restent intensément concentrés pendant toute la partie, jusqu’à ce que le détective pose “trois rois et un as”. Un sourire se glisse sur ses levres, Pourtant, le gentleman lui rend le sourire et pose “trois as et un roi!”

Au début, le détective ne sembla pas comprendre. Enfin, en partant, il marmonna “bien joué” . Le gentleman acquiesça sans dire mot avec un sourire aimable, en rentrant discrètement les trois as et le roi dans sa manche.

Poker. Un jeu de triche.

– Jerome Turenne-Rogers, Year 10

Cicatrices d’une négligence auto-imposée. Tatouages de tourment, de torture, de règne tyrannique. Le cramoisi me caressait comme un cocon. Au plus profond de l’abîme de l’océan, j’ai vu une fin, une fin à la lutte, une fin à la haine mais j’ai dû lutter contre la cruauté de Napoléon. Je devais protéger ma lignée, mon coeur battant. En perçant la surface, j’ai eu le souffle coupé et puis… j’ai vu ses mèches d’acajou flotter parmi les ondulations. Aussi vite qu’une panthère frappant sa proie, j’ai replongé et cherché frénétiquement ma bouée de sauvetage.
Mon coeur. Ma cousine.

– Anisa Begum, Year 11

La beauté de la nuit est qu’elle cache les choses qui sont claires dans la lumière. C’est l’heure du crime. Dans mon enthousiasme, je lis le journal d’hier, une bougie mourante à la main. Je ris. Cela brise le silence. Le matin venu, tout sera révélé. Elle entrera dans ma chambre, ouvrira les rideaux, fera quelques remarques insipides sur la météo…et puis, elle me passera le dernier journal. La manchette se lira “Meurtrier Frappe Encore !”. Nous échangerons un coup d’œil. Elle se moquera de ma chemise tachée de sang et je remarquerai le couteau dans son tablier. Entre-temps, j’attends.

– Maryam Khan, Year 10

La bataille était autour de lui, les deux camps se battent dur. Le Roi a observé. “Ma Reine”, il a chuchoté, “Cela ne se passe pas bien”.

Sur le champ, le fou connaissait que les chances n’étaient pas en leur faveur. Mais qu’est-ce qu’il pouvait faire?

Et ensuite il l’a vu.

Tu peux te sacrifier pour ton pays, murmure une voix en lui.

Ils gagneraient.

Le Fou a sauté avant. “Pour mon Roi!” il a crié en sprintant à travers le blanc-et-noir domaine.

Mes doigts effleurent la couronne complexe de la Reine. Doucement, je la déplace.

“Échec et mat.”

– Sara Bjelanovic

Je suis illégal

Ma mère a fui la. Elle m’a dit adieu avec beaucoup de câlins et de bisous. Tout autor de moi, je vois du chagrin, mais ce sera different en Angleterre, ça doit l’être.

On nous a donné un tout petit bateau gonflable. Vraiment chelou.

Le frois nous mord. Apparemment ‘La Manche’ tue.

Maintenant, les gens nagent vers le rivage, certains disparraisent. C’est affreux.

Ma famille et moi avons réussi. Le soulagement est incroyable.

On me dit que j’ai volé le travail quelqu’un, je n’ai rien volé. Même les politiciens me traitent l’ennemi. Je suis un humain, Ils me perçoivent comme illégal.

– Hugo Cooper-Fogarty, Year 11

Seul

Le père a appelé sa belle jeune fille.
“Aimee !” Il ne l’avait pas vue de la journée. Il s’approcha sa petite chambre douillette. En entrant, il découvrit un lit vide, fraîchement-fait. Il s’est assis, confus, se demandant où était Aimee. La porte s’ouvrit. “Ma femme”, s’enthousiasme-t-il, manque sa famille. La mère, l’air préoccupé, s’assit posant une main sur son genou. “Chéri, elle est partie”. Un déclenchement. Retour à la réalité. “Je sais”, dit-il, sa tête dans ses mains. “Mais c’est difficile maintenant que tu l’es aussi”. En levant lentement sa tête, le silence devint assourdissant. La chambre vide devient étouffante.

– Sophie Thomas, Year 10

Par la fenêtre du train, je vois les champs qui vivent,
Ma Madeleine de Proust, m’engouffre et m’invective.
Je me languis toujours de mon pays d’autrefois,
Elle me montre ses fleurettes, ses belles cascades galloises.

Soudain, le train s’arrête, mon coeur s’accélère,
Le vent persistait, dans la nuit crépusculaire.
Elles n’ont pas changé depuis mon dernier voyage,
Les roses blanches et les jonquilles sauvages!

Le train en mouvement, je fais signe à Madeline,
Je penserai au chant des oiseaux à l’aube crystalline.
Mais mon avenir m’a montré d’autre fleurs,
La jonquille vivra toujours près de mon cœur.

– Arya Dorjee, Year 11

****

Félicitations tout le monde!

FRENCH FLASH FICTION 2023: The Highly Commended Entries (Y7-9)

Following the publication of the winning and runner up entries, we are excited to present the highly commended entries for the Year 7-9 category of this year’s French Flash Fiction competition!

A huge well done to all our highly commended entrants! Without further ado, allez, on y va!

Après avoir failli ne pas pouvoir quitter France, j’étais maintenant à l’arrière d’un camion. À l’étroit, écrasé et piégé avec une myriade d’autres, la seule odeur qui remplissait le peu d’air était celle du fromage et de la peur. À ma horreur, j’ai entendu les douaniers vérifier le camion. Il faisait trop sombre pour que je puisse les voir. Néanmoins, j’ai prié pour ne pas être découvert et que j’atteigne l’étranger avant d’expirer ici… ouf! Ils sont passés à autre chose et nous aussi, poursuivant notre périlleux voyage. Enfin, j’ai atteint les rayons des supermarchés anglais: Je suis un jambon.

– Amy Docherty, Year 9

une feuille de papier
Les gens me détestent. Je ne sais pas porquoi. Je suis juste moi-même. Ce n’est pas ma faute. Je ne peux pas m’en empêcher. Je n’étais pas censé être utilisé de cette façon. Les gens m’ont rendu comme ça. Et maintenant ils me détestent et me blâment. ce n’est pas de ma faute. tout est de leur faute. Je suis innocent. j’ai été lésé. j’aurai ma revanche. Ces enfants crieront. ils vont le regretter. Je suis juste un morceau de papier avec. mots que les enfants détestent.
les redoutables devoirs.

– Haalah Anwar, Year 9

La vie d’une baguette

Aie! Ça fait trop mal le mixeur! Mets moi sur la table et fais moi un massage! Je suis beaucoup plus longue qu’avant. Attend, non, ça brûle! Mais regarde mon bronzage, c’est magnifique! Qu’est ce que tu fais avec moi maintenant? Ooh la la, quel joli panier avec beaucoup d’amis baguettes! Salut, bonjour! Attends, tu vas où? Youpi, on m’achète moi  aussi. On va où maintenant? Sur un vélo! Wouah, c’est trop cool! Salut la Tour Eiffel, bonjour le Louvre. Quel honneur, un pique-nique parisien! Un peu de Camembert et je suis prête à  me sacrifier pour la France!

– Madeleine Waring, Year 8

Statues

Les ténèbres se rapprochent de nous en glissant comme un serpent à la chasse. La nuit nous a rattrapés, le sang rouge du jour laissant sa tache sur l’horizon avant de s’effacer. Je reste debout, rigide comme une pierre. Je n’ai pas peur, j’attends pouvoir bouger, me réveiller de mon état pétrifié. Enfin les chuchotements du jour cessent et j’entends le bruit des autres statues qui s’agitent autour de moi, vivant encore. La liberté de la nuit représente une petite victoire mais elle est contaminée par la conscience que le jour reviendra, que les statues seront des statues encore.

– Natasha Davis, Year 8

Il était une fois une lampe qui brillait toute la journée. Sa lumière aidait les gens à étudier et à travailler ; Le soir elle éclairait aussi dehors quand il faisait trop noir. Un jour, fatiguée, elle commença à clignoter et soudainement cessa de fonctionner. Un homme est venu la remplacer, mais personne ne l’a remarquée à part un petit garçon qui a souri et a dit merci. La lampe, épuisée, clignota une dernière fois, avant d’être rangée dans une boîte. Heureusement, elle allait être recyclée pour donner vie à une nouvelle lampe et apporter bonheur et joie à d’autres enfants.

– Daniel Lambin, Year 8

Piégée. De nouveau.

J’ai respiré l’air vieux de plusieurs décennies. Rien n’a changé. La fumée était piégée dans cette prison, les oiseaux pullulaient pour la liberté. Pinacles acérés ; fenêtres et portes rouillées et grinçantes; murs d’ivoire noirci; rideaux de soie déchirés. Portes dorées. Mes poumons, mon cœur, mes jambes, mes mains et mon cerveau savent que je ne devrais pas être ici. Je le savais, je savais que ça commencerait, recommencerait. La montée d’adrénaline, mon cerveau dansant dans le déni, mon cœur battant de regret, mes larmes remplies d’agonie, mes jambes verrouillées, ma gorge éclatant pour crier de douleur, ma tête flashant des images du moment où je t’ai perdu. Et je suis de nouveau pris au piège avec toi mon royaume. 

– Mansavi Dixit, Year 8

C’était une journée venteuse. A travers l’herbe, 3 animaux se tenaient. Vous pouviez clairement dire que le cochon et le faucon se disputaient.
« Seuls les robots sont bons, » a déclaré le cochon.
« Vous vous trompez, » dit le faucon.
« bla, bla, bla,» dit le cochon.
« Qui soutenez-vous, loutre?» demanda le cochon.
« Je t’ai dit que je suis neutre!» cria la loutre.
Le bruit a attiré un humain qui a piétiné le faucon et a mangé le cochon.
Si la loutre n’avait pas décidé d’être neutre, le faucon et le cochon seraient-ils encore vivants?

– Joaquin Malaga Chavez, Year 8

Il y avait une fille qui habitait avec ses parents, qui étaient tout les temps très occupés. Quand la fille leur demandait de sortir, ils disaient qu’ils étaient pressés, et ils n’avaient jamais le temps pour rien….

“Pas aujourd’hui.”

“Peut-être le week-end.”

La petite fille restait triste, mais elle avait une idée. Ce soir, quand sa mère l’appela pour le diner, elle ne les rejoignit pas.

Pour le déjeuner, elle ne vint pas non plus. Ses parents etaitent étonnés.  

“Qu’est ce qu’on va faire?”  

“C’est simple. Donnez-moi de votre temps et je vous donnerai du mien,” dit la fille.

– Jude Shalaby, Year 9

Le ciel nocturne s’embrase de couleurs. Les flammes embrasent les arbres . L’odeur âcre du bois calciné emplit l’air, étouffent les poumons de nombeux pompiers. Un manteau de fumie recouvre la forêt. Toute vie s’étouffe lentement. Des nuages de fumées noires s’élèvent dans le ciel. Les arbres commencent à s’effriter sous le contact inéluctable du feu. C’est horrible à regarder mais je ne peux pas détacher mon regard. Les flammes crépitent de faim, son désir n’est jamais satsfait, Avec avidité, elles dévorent tout ce qu’elles voient. Rien n’est épargné. J’ai réalisé que tout cela était dû àla cigarelte allumée que j’ae jetée dans un buisson sons réfléchira

– Natasha Galvin, Year 9

100. Le standard d’un être humain. La supériorité est dans nos veines.

J’ai regardé ma valeur : 99. J’étais défectueux : un bug du logiciel. J’ai ressenti une douleur aiguë. J’ai levé les yeux. Tout le monde a souri avec le même sourire, avec les mêmes yeux sans ton, leurs 100 ans qui pendent mollement au-dessus. J’ai essayé à nouveau de voir des
figures tordues s’accrocher désespérément à leurs valeurs. Ils ont grincé, essayant d’enlever les chiffres des autres. Un squelette osseux s’est dirigé vers moi… J’ai chancelé de peur, mon sang bouillonnait en reconnaissance. Mon instinct s’est enfoncé. Courir……Pour survivre.

– Him Yee Lui, Year 9

Félicitations tout le monde!

FRENCH FLASH FICTION 2023: THE WINNERS

We’re delighted to publish the winning and runner-up entries for this year’s French Flash Fiction competition. We’ll be publishing the winning entries for Spanish, as well as the highly commended entries for both languages in each age category over the coming weeks.

Thank you and well done to everyone who entered. The French judging panel were extremely impressed with all the entries we received this year (over 950 of them!), and commented the following about the competition:

It has been an honour and a delight to judge the entries for the 2023 Flash Fiction competition. With stories of just 100 words, you have shown us the world through the eyes of raindrops, snowflakes, trees, planets, and even a smuggled leg of ham! We read about climate change, flânerie, political and historical events, exile, writer’s block, gender identity, and travelled to other times and worlds. Along the way, we met a life-saving pony, a winter-loving duck, a conscientious cannibal, and many other fascinating characters that ignited our imagination. We would like to thank all participants and congratulate you on producing such wonderfully creative, inspiring, and original texts. Félicitations !

Without further ado, here are the stories! We hope you enjoy reading them as much as the judges did.

YEARS 7-9

WINNER:

Comment je suis devenue vétérinaire

Un matin, j’entendais mon père tousser: “Ah, j’ai un chat dans la gorge!”… “Comment?”

Catastrophe, j’étais en retard et mangeais rapidement; ma mère me dis “Ne mange pas comme un cochon!”… “Comment?”

Dans le métro, un monsieur se plaignait: “On est serré comme des sardines!”… “Comment?”

A l’école, les mathématiques étaient trop difficiles, Jeanne se moquait de moi: “tu fais des yeux de merlan frit” … “Comment?”.

Quand la maîtresse est sortie, Paul s’exclamait: “Quand le chat n’est pas la, les souris dancent!”… “Comment?”

Tous ces animaux en souffrance, je devais agir.

– Amy Waterworth, Year 8

RUNNER UP:

Venise. Le soleil radieux plongeait ses couleurs dans le canal. Un jeune garçon se promenait sur les quais, faisant sauter des pierres dans l’eau opaque. Il vit une ombre allongée sur le sol, il leva les yeux vers le ciel. Il lève les yeux au ciel et ne voit rien. Il suivit l’ombre mystérieuse à travers les rues lugubres et isolées, seules quelques étoiles étaient éparpillées dans le crépuscule. Soudain, son pied se coinça dans les planches tordues du canal. Son corps commença à devenir gris corail.  On entendit des cris lointains tandis qu’il s’enfonçait dans les profondeurs de Venise.

– Mahmoodur Rahman, Year 7

YEARS 10-11

WINNER:

Un homme se promenait tranquillement, lorsque soudainement, il s’arrête pour regarder le ciel! Un autre homme, qui passait par là, s’arrête et commence aussi à regarder le ciel. Cependant, il ne voit rien de passionnant. Un troisième homme s’arrête pour observer le ciel comme les deux autres. Bientôt, la rue est bondée de monde observant le ciel avec curiosité. Finalement, le premier homme baisse la tête et se retourne étonné de voir la foule derrière lui, puis il rentre chez lui tout confus. Personne ne sait qu’il avait simplement un saignement du nez et ne regardait absolument rien du tout! 

– Emily Yu, Year 10

RUNNER UP:

La Tempête

Viens, trouve-moi, je te crie par-dessus le bruit. 

La pluie tombe et le vent hurle comme s’il souffrait – une tempête implacable me bombardant de mots que je ne comprends pas, étouffant ma lamentation.

Où es-tu? je beugle. Reviens.

Je sais que je crie en vain, qu’il n’y a pas de retour. Cette connaissance est comme un raz-de-marée montant en moi. Il menace de se briser, me noyant dans le rugissement et le fracas des vagues. M’engloutissant de mots que je ne comprends pas.

Sauve-moi.

Mon plaidoyer s’ajoute simplement au chœur de mots que je ne comprends pas.

– Amelia Williams, Year 10

YEARS 12-13

WINNER:

Les Huppes d’Afrique du Nord

J’aime voler.

Comment les cieux s’ouvrent, et les nuages nacrés se séparent. Nous, les huppes, migrions ensemble, vers le Nord. Là, nous avons trouvé un nouveau pays de volailles – toutes bleues, blanches et rouges – les coqs gaulois.

“Bienvenue à la liberté! Mais observez ces quelques règles,” nous ont-ils dit. “Ne chantez pas, criez cocorico comme nous.” Les coqs se pressaient autour de nous. “Ne volez pas! Pavanez-vous sur le sol comme nous.” “Et toi, Aïcha,” un coq se tournait vers moi, “Arrache ta huppe. Maintenant. Ainsi tu seras libre. C’est cela la liberté.”

“Comprends-tu?”

– Hanan Moyeed, Year 12

RUNNER UP:

La Petite Danseuse

Moulée en bronze, ma tête fixée vers le haut, je regardele plafond. Ma posture rigide est ancrée à observer par tous. Le Musée d’Orsay est ma maison. Ma cage de verre empêche les murmures du monde de me chatouiller les oreilles. Les touristes me contemplent profondément. Mais ils ne connaissent pas mon histoire. J’étais autrefois vivante, avec un sens à communiquer et des moyens de se déplacer. Maintenant, il ne reste qu’un morceau d’être dans cette froide statue. Mes pensées fugaces sont enfermées à jamais dans les murs solides de métal. Je suis la petite danseuse de Degas.

– Annabel McDolphin, Year 12

Félicitations à tous nos gagnants!

2023 Flash Fiction Results

In December 2022, we launched our annual Flash Fiction competitions, which closed at the end of March. The competitions were open to students in Years 7 to 13, who were tasked with writing a short story of no more than 100 words in French and/or Spanish.

We had an incredible response, with entries coming in from the UK and beyond! In total, we received over 1600 submissions across the two languages!

We would like to thank everyone who entered the competition and commend you all for your hard work and creativity in writing a piece of fiction in a different language. This is a challenging exercise, and a significant achievement – congratulations all!

We are delighted to be able to announce the winners, runners up, and highly commended entries for each language below:

French

In the Years 7-9 category, the winner is Amy Waterworth. The runners-up are Mahmoodur Rahman and Emily Osmundsen.

Photo by Micheile Henderson on Unsplash

The judges also highly commended Amy Docherty, Halaah Anwar, Madeleine Waring, Natasha Davis, Daniel Lambin, Manasvi Dixit, Joaquin Malaga Chavez, Jude Shalaby, Natasha Galvin, and Him Yee Lui.

In the Years 10-11 category, the winner is Emily Yu. The runner ups are Amelia Williams and Sana Deshpande.

The judges also highly commended Jiali Hicks, Anna Li, Jerome Turenne-Rogers, Anisa Begum, Maryam Khan, Sara Bjelanovic, Hugo Cooper-Fogarty, Anonymous, Sophia Thomas, and Arya Dorjee.

In the Years 12-13 category, the winner is Hanan Moyeed. The runner ups are Annabel McGolpin and Darren Lee.

The judges also highly commended Sophie Shen, Niall Slack, Ishana Sonnar, Maliha Uddin, Alexandra Kozlova, Odette Mead, Hugo Scherzer-Facchini, and Daria Knurenko.

The French judging panel were very impressed with all of the submitted stories, and commented the following:

It has been an honour and a delight to judge the entries for the 2023 Flash Fiction competition. With stories of just 100 words, you have shown us the world through the eyes of raindrops, snowflakes, trees, planets, and even a smuggled leg of ham! We read about climate change, flânerie, political and historical events, exile, writer’s block, gender identity, and travelled to other times and worlds. Along the way, we met a life-saving pony, a winter-loving duck, a conscientious cannibal, and many other fascinating characters that ignited our imagination. We would like to thank all participants and congratulate you on producing such wonderfully creative, inspiring, and original texts. Félicitations !

Spanish

In the Years 7-9 category, the winner is Ava Saunders. The runner up is Lily Messer.

The judges also highly commended Carlotta Elliot, Daisy Apfel, Dhritya Sagin, Sona Patel, Saanvi Dwivedi, Pooja Vamadevan, Niamh Daniels, Anonymous, and Klara Andonegui.

In the Years 10-11 category, the winner is Ella Needham. The runner up is Shoshi Ellituv. The judges also highly commended Amelie Huntley, Carlotta Gray, Dingding Zhou, Ella So, Ryan Cheung, Rhea Sandher, Prithika Anbezhil, Mustafa Ayub, Mia White, and Khanh Linh Nguyen.

Photo by Sam Williams on Unsplash

In the Years 12-13 category, the winner is Freya Nott. The runner up is Laria Campbell.

The judges also highly commended Anonymous, Romilly de Silva, Meghan Henderson, Anonymous, Lara Horsely, Charlie Crookes, Edith Scott, Jack Hussey, Josiane Kammani, and Eva Murphy.

Our Spanish judging panel have also been extremely impressed with this year’s entries, and commented the following:

We thoroughly enjoyed reading a diverse selection of short stories for this year’s Spanish Flash Fiction competition, and we want to thank all the participants who took the time to submit their entries. The remarkable level of creativity and storytelling ability demonstrated was truly impressive, making the task of selecting just twelve winning entries exceptionally challenging. The winning entries stood out to us for their fresh and inventive approaches, thought-provoking reflections, engaging writing styles, and their ability to explore different and often unusual perspectives.

Huge congratulations everyone – you should be very proud of your achievement!

Some Reminders

Happy Wednesday all! After some technical difficulties last week (apologies if anyone had issues accessing the blog), we’re back with a couple of reminders about upcoming events for (prospective) Modern Languages students… have a read below!

N.B. The deadlines for applying/registering for these opportunities/events fall within the next week, so don’t hesitate to sign up now!

Wadham College’s Modern Languages Summer School

A Summer School class at Wadham College, 2022
  • When: Monday 21st August – Friday 25th August 2023 
  • Where: Wadham College, Oxford
  • What: Summer Schools are designed to give UK pupils studying in Year 12 a taste of what it’s like to be an undergraduate studying at the University of Oxford. Pupils will take part in an academic programme, live in College, meet student ambassadors studying at Oxford, and receive information, advice and guidance on applying to university.
  • Who: Year 12 French, German, and Spanish students from UK state schools
  • How to apply: Fill out this application form.
  • Deadline to apply: 5pm, Friday 5th May 2023
  • More information: You can find more information here and email the Wadham Access Team at access@wadham.ox.ac.uk with any questions.

Modern Languages Open Day

Modern Languages Open Day 2022
photo (c) John Cairns
  • When: Saturday 13th May 2023, 10.30am-4pm
  • Where: Examination Schools, 75-81 High Street, Oxford
  • What: Our Modern Languages Open Day will offer an overview of our Modern Languages courses and a general Q&A for prospective students in the morning, with individual language sessions and a parents’/guardians’/teachers’ Q&A session occurring in the afternoon. 
  • Who: The Open Day is aimed primarily at Year 12 students and their parents/guardians/teachers, but Year 11 students who are starting to think about university study are equally welcome to attend. 
  • How to register: Booking for this event is compulsory – you can register your attendance here.
  • Deadline to register: Bookings will close at midnight on Wednesday 10th May 2023.
  • More information: You can view the full event programme here and contact the Faculty at schools.liaison@mod-langs.ox.ac.uk with any questions.

We look forward to seeing you at these exciting events over the summer – don’t forget to apply/register ASAP!